Nagib Azergui (UDMF) : «Je n'imaginais pas un tel déchaînement contre nous»

INTERVIEW - Sous les «pressions» et faute de moyens financiers suffisants, le président de l'Union des démocrates musulmans de France (UDMF) est contraint de renoncer à sept candidatures sur huit aux départementales. Mais il souhaite poursuivre le combat politique.

LE FIGARO - Vous avez revu vos ambitions à la baisse pour les élections départementales. Pourquoi?