Le plan Macron pour la banlieue

Le 22 mai dernier, Emmanuel Macron dévoilait, non pas son plan pour les banlieues mais plutôt sa politique "d'émancipation" pour la banlieue. Durant plusieurs heures, le Président a expliqué son projet en décrivant les quartiers prioritaires comme étant des lieux de trafic et de radicalisation.

Pas d'argent au programme mais 30.000 stages en classe de 3ème et la mise à l'amende des consommateurs de cannabis. En revanche, question transport, logement ou emploi, là c'est silence radio. Même silence sur les coupes budgétaires aux associations et la fin des contrats aidés.

À cette occasion, Nagib Azergui, Président de l'Union des Démocrates Musulmans Français, a répondu aux questions de la chaîne Press TV concernant ce grand effet de com sur la banlieue par Macron.