L’Union des démocrates musulmans français au défi des élections européennes

La grande salle de la Mairie de Vaulx-en-Velin, dans le Rhône, a accueilli, samedi 2 mars, le meeting de lancement de la campagne européenne de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF). Pour Nagib Azergui, président du parti, le citoyen français mérite une offre politique plus riche pour une Europe sociale et morale. « Une Europe des peuples face à cette Europe qui assiste impuissante à la montée des mouvements identitaires »

Créée en novembre 2012, le parti arrive dans l’arène politique onze ans après le Parti chrétien-démocrate (PCD) de Christine Boutin auquel Nagib Azergui aime se référer en réponse à ceux qui accusent son mouvement de faire le lit du « communautarisme » en France. Avec ses ambitions européennes, l’UDMF se présente comme l’exemple le plus abouti d’organisation politique, en France, porteur d’un discours où islam, République, laïcité et citoyenneté s’accordent autour de la démocratie.