Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Israël profite du covid-19 pour annexer les territoires palestiniens


Ce lundi 27 avril, en pleine pandémie du Coronavirus, le gouvernement Netanyahu-Gantz décidait de lancer le processus d'annexion d'un tiers de la Cisjordanie, à savoir 30% de la Cisjordanie occupée et d’une partie des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens de Cisjordanie.

Une décision qui devrait prendre effet le 1er juillet prochain et qui a déjà reçu l'aval de l'administration américaine le 22 avril.

Par cette nouvelle provocation, Israël prouve une fois encore son mépris total du droit international et celui du peuple palestinien à sa souveraineté et à son indépendance.

Cette stratégie a pour objectif de poursuivre l'occupation de territoires palestiniens au moment où le monde entier est pleinement occupé à combattre le Coronavirus.

Si le malheur des uns fait le bonheur des autres, cet adage prend ici tout son sens.

L'UDMF réaffirme son soutien indéfectible envers le peuple palestinien et condamne fermement cet accord. Nous demandons au gouvernement français de condamner cette nouvelle violation du droit international.


Notre Nation ne doit jamais collaborer avec des régimes qui prônent l'apartheid et la colonisation comme projet politique. Il est du devoir de la France de se placer du côté du droit, du côté des opprimés en reconnaissant sans plus attendre l’État Palestinien dans ses frontières de 1967 avec pour capitale, Jérusalem-Est.


Derniers communiqués

Tags

IsraëlPalestineProche-OrientConflit israélo-palestinienBenjamin Netanyahu