Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Le massacre des musulmans Ouighours doit cesser


Sur les 8,3 millions de musulmans Ouïghours vivants dans la région du Xinjiang, en Chine, plus d'un million se fait quotidiennement humilier et enfermer dans des camps.

Ils sont arrêtés, oppressés et torturés par les autorités en raison de leur religion, persécutés s'ils portent une barbe, s'il ne consomment pas d'alcool ou de viande de porc, ou s'ils font le ramadan.

Leurs organes sont prélevés et vendus au plus offrant et les femmes sont stériliser de force.

Les enfants, eux, sont séparés de leurs parents et placés dans des internats obligatoires.

Ils sont forcés par les autorités chinoises à renoncer à leur langue, à leur culture et à leur religion.

Cela se passe aujourd'hui encore, sous nos yeux sans que nos politiques ne prennent ce dossier comme une priorité absolue.


La persécution que subissent les Ouïghours doit pousser tous les Etats à agir, y compris la France qui entretien des relations commerciales et diplomatiques privilégiées avec la Chine.

Le silence des puissances internationales sur ce génocide est une trahison de nos principes. Il est coupable de complicité.

Il est urgent d'œuvrer pour l'arrêt de cette oppression politique, culturelle et religieuse que subissent les Ouïgours.

Tel était notre position porté durant les élections Européennes dans le défi sur "la défense" et à retrouver ci-dessous


Télécharger le programme UDMF des Européennes

#UyghurLivesMatter