Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Sondage IFOP sur les musulmans et la République... refusons ce jeu de la peur


D'après le sondage Ifop réalisé hier pour Charlie Hebdo affirmant que "40% des musulmans déclarent faire passer leurs convictions religieuses avant les valeurs de la République", l'UDMF tient à rappeler, avec vigueur, que les valeurs de l’islam ne sont pas incompatibles avec celles qu’on attribue à la République.


Nous tenons également à rappeler que dans un État de droit qui prône la défense de la liberté d'expression, les musulmans ont donc le droit de penser ce qu’ils veulent et qu'il ne serait pas bon dans une démocratie de vouloir contrôler leurs pensées.

Il semble pourtant aisé de constater que les valeurs de la République ont toujours été au-dessus des convictions religieuses dans notre pays.


Ce type d'étude, dont l'approche est déjà à condamner dans une communauté républicaine indivisible, n'a pour seule finalité que de prouver (par A + B) que le "musulman" est un danger en puissance.

En cette rentrée, les débats semblent se focaliser de nouveaux sur la représentation des musulmans.

On voit bien que la crise sanitaire est désormais loin derrière nous et que la course à la présidentielle a déjà commencé.


Derniers communiqués

Tags

Charlie HebdoSondage IFOPIslamophobie