Communiqué de presse

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter UDMF



Communiqué relatif à la création du mouvement UDMF


Très chers compatriotes.

Nous sommes fiers de vous annoncer en ce jour, la création du mouvement UDMF (Union des Démocrates Musulmans Français). Un parti résolument tourné vers l’avenir, profondément républicain.

Son nom peut-être perçu comme une provocation pour les identitaires qui rêvent d’une France figée dans le temps, incapables de regarder la société d’aujourd’hui et d'en mesurer son évolution et la richesse de sa diversité.

Ces dernières décennies, jamais la République n’a été autant mise en danger par ses ennemis de l’intérieur. Des putschistes, partisans de l’Algérie française et membre de l’OAS, ennemis invétérés de la République, ont gangréné le terrain politique. De l’extrême gauche à la droite radicale, on assiste de nos jours, à une course effrénée envers celui qui dépassera le clan des Le Pen par la droite.

les partis traditionnels ont échoué à défendre l’unité, à lutter contre les discriminations et injustices qui exclus tout un pan de la communié nationale.

La trahison est énorme et elle l'est d'autant plus par ceux qui se revendiquent de la gauche et qui ont sombré dans un intégrisme laïcard hostile à la présence des citoyens de confession musulmane dans l’espace public.

Aujourd’hui la citoyenneté est dans l’impasse et cela est dû a un problème fondamentale : celui de l’intégration.

Aucun travail de pédagogie n’a été réellement initié dans l’Histoire de notre pays pour intégrer dans les consciences collectives, les musulmans en tant que membre et citoyen à part entière.

Leur visibilité porte atteinte à certaines croyances qui perdurent et qui voudraient que seules les racines de la Nation ne soient "de races blanches et de cultures chrétiennes".

Tel est le déni de notre Histoire qui entrave tout travail de mémoire et de reconnaissance.

« Rentre dans ton pays… Tu n’es pas chez toi ici … La France aux Français » sont donc des réactions qui montrent que les musulmans sont encore perçus comme des étrangers en transite et qui prouvent que la notion d’intégration a été beaucoup détourné de sa subtance première.


L’intégration ne veut pas dire la désintégration de l’identité culturelle de ceux qui composent notre communauté républicaine. La laïcité protège la liberté de conscience de chacun.

Le travail sur les mentalités est un chantier qui n’a malheureusement jamais été initié dans notre pays.

Pour y parvenir, les musulmans français doivent arriver à se faire entendre et le terrain politique est l’un des moyens pour les rendre enfin visibles dans une société qui tente désespérément de les rendre invisibles et, de facto, illégitimes.

En effet, pour que les musulmans puissent faire partie intégrante du patrimoine français et de ses traditions, leur représentation, sur le plan public et donc politique, est aujourd’hui devenue une nécessité et une œuvre d’utilité publique pour l’avenir de nos enfants. Plus que jamais l’identité de notre Nation a besoin d’être vue et analysée dans son ensemble.

Le sang des musulmans à couler dans les entrailles de notre Nation pour la libérer du joug de la barbarie. N’oublions jamais que ceux qui sont tombés pour la France l’ont fait pour les générations futures. Leur sacrifice ne doit pas être inutile.

Ils n’ont pas donné leur vie pour voir leur petits fils et leurs petites filles déconsidérés, déclassés, mis à l'index comme citoyens de secondes zones, attaqués et humiliés dans la place publique en raison de leur patronyme ou de leur croyance.

La République doit affirmer ses fondamentaux et non être dans le déni de ses propres principes.

Les français ont, depuis trop d’année, été contaminés par les discours de politiques qui ont tenté de focaliser leur attention sur "des questions identitaires rigoristes" au lieu de rendre des comptes sur l’état de nos finances, de nos retraites, de notre santé ou de notre sécurité.

Notre mission est donc salutaire pour bâtir des ponts là ou des pyromanes, se revendiquant de la République, ont érigés des murs, diabolisant la représentation et l’apport des musulmans au plus profond des consciences. Elle s’adresse à tous ceux qui veulent retrouver une France solidaire, rassemblée et réunie autour du triptyque : Liberté, Egalité, Fraternité… car c’est cette France que nous aimons !

Par Nagib Azergui, Fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans Français et Emir MEGHERBI, Co-fondateur du mouvement.


Derniers communiqués

Tags

Union des Démocrates Musulmans FrançaisUDMFCréation