Nos vidéos

- Contre l'islamophobie politique, une réponse politique s'impose !

Ces dernières décennies, les politiques ont fait de l'islam et des musulmans, un problème politique. Voilà pourquoi, nous, au sein de l'UDMF, nous avons décidé de répondre à cette dérive par une réponse politique. En réalité, pendant qu'on parle des musulmans, pendant qu'on légifère sur des mamans qui portent le foulard, on s'attaque aux acquis sociaux des français.

Nagib AZERGUI, Président du mouvement UDMF
- Les musulmans, un enjeu éléctoral, récurrent.

En l'espace d'une décennie, les musulmans sont devenus un enjeu central et récurrant de la vie politique créant un véritable "séparatisme" institutionalisé.

Nous voulons lutter contre cette dérive anti-républicaine en rassemblant le peuple de France pour contrer ces pyromanes de la république qui ont érigé des murs là où l'UDMF se mobilise pour bâtir des passerelles.


- L'UDMF aux côtés des habitants de Trappes.

Suite aux déclarations tenus par un enseignant du lycée de la Plaine de Neauphle, la commune de Trappes​ est devenue en quelques jours "une enclave musulmane", pire encore un territoire annexé par Daech.

Ce récit, digne de la fiction de Michel Houellebecq "soumission" a trouvé un écho retentissant auprès de l'extrême droite et arrive étrangement à point nommé dans le débat actuel sur le séparatisme.

Cette polémique a permis de justifier toutes les pires théories islamophobes portées depuis des mois, notamment, par l'Exécutif.

Pour dénoncer cette réalité et briser ces théories complotistes, le mouvement UDMF s'est rendu à Trappes aux côtés de ses habitants, dans ce territoire où la République a démissionné depuis des décennies, et où pauvreté, chômage, précarité, exclusion et absence des services publics, sont les principaux fléaux qui frappent cette commune des Yvelines.


- Réponse aux attaques de "communautarisme".

Retrouver l'intervention du président de l'UDMF, en direct de BFMTV, à propos de l'accusation de "communautarisme" véhiculée en masse par des opposants politiques qui cherchent désespérément à censurer le mouvement au nom de la République.

Une censure demandée, tant dans les rangs de la gauche que dans ceux de la droite. Un aveu d'une profonde hostilité vis à vis de la visibilité des citoyens de confession musulmane dans l'espace public et politique.

L'UDMF n'est clairement pas là pour faire le grand remplacement de la République par la Charia. Les citoyens de confession musulmane ont bien plus à offrir à leur pays qu'une islamisation de la société. Cette vision est tout simplement une caricature émanant de l'extrême-droite et nous comptons bien y remédier..

Nagib AZERGUI, Président du mouvement UDMF

- L'UDMF au JT de ARTE.

Le JT de ARTE a consacré un sujet sur le mouvement UDMF et sur sa campagne des municipales à Joué-Lès-Tours, portée par son délégué local Drice Benama.

Ici à Joué-Lès-Tours, on a décidé de prendre notre destin électoral en main et de s'organiser pour nous faire entendre et prendre notre place pleine et entière au sein de la République..

Drice Benama, Tête de liste UDMF pour les municipales à Joué-Lès-Tours