• Informations générales

    Identification RNA: W751217458

    Date de création : Déclaré en Préfecture de police à Paris le 22 novembre 2012

    Site internet géré par l'UDMF : 90 rue de Reuilly - 75012 PARIS

    Directrice de la Publication : Samira SIDHOUM

    Pour toute réclamation, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : info@udmf.fr

  • Hébergement

    OVH SAS au capital de 10 000 000 € RCS Roubaix - Tourcoing 424 761 419 00045 Code APE 6202A N° TVA : FR 22 424 761 419 Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

  • Traitement des données personnelles

    Vous disposez, conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous contactant par courrier électronique.

  • kenburns1
    International
L’Europe face à la montée de l’Islamophobie

De l'Autriche au Danemark, en passant par la Hollande jusqu'en Grèce, le doux rêve de Démocratie, d'Union et de Droit de l'Homme semble être de plus en plus menacé par ces courants identitaires qui militent contre l'Autre et contre la paix sociale. Actuellement, on assiste à une radicalisation de ces multiples partis xénophobes qui axent leurs attaques contre l'Islam et prêchent la haine des Musulmans.

Amnesty international a dénoncé en avril 2012, dans un rapport intitulé "Choix et préjugés, la discrimination à l'égard des Musulmans" , les différentes formes de discriminations qui touchent les Musulmans vivant dans plusieurs pays européens tant sur le marché du travail, qu’à l'école et qui insiste sur le manque cruel de lieux de culte. En effet, le chômage frappe beaucoup plus les Musulmans que les non-Musulmans et ce sont surtout les femmes qui le subissent de plein fouet. Pourtant, des lois anti-discrimination existent dans ces pays mais ne semblent pas être appliquées. Le secteur privé invoque le fait qu'une tenue sous-entendant la conviction religieuse d'un de ses salariés soit incompatible avec l'image de marque de l'entreprise et risque de déplaire à ses clients.

De plus, en l'espace de quelque années seulement, de nombreux pays, comme la France, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas, ont interdit aux élèves de porter le foulard ou d'autres vêtements religieux à l'école avec la mise en place de lois discriminatoires. C'est aussi ce que dénonce Amnesty international dans son rapport : "les autorités françaises mentionnent la nécessité de faire respecter le principe de laïcité dans les écoles. Amnesty International maintient que la laïcité n'est pas, selon le droit relatif aux droits humains, un motif légitime de restreindre la liberté d'expression et la liberté de religion ou de conviction."

Ces discours et ces lois anti-musulmans, conduisent également, les personnes les plus fragiles psychologiquement, à commettre des actes d'une violence inouïe comme celui d'Alex Wiens, un allemand de 28 ans, qui avait tué d'une quinzaine de coups de couteau une jeune femme égyptienne Marwa el-Sherbini en raison de son port du voile en 2009. La jeune femme, âgée de 32 ans, était enceinte de trois mois au moment des faits. Plus récemment, le 13 janvier dernier dans le village du Beaucet au Vaucluse, c’est un musulman de 47 ans, Mohammed El Makouli, qui fut poignardé par dix-sept coups de couteau par un voisin sous les yeux de son épouse. Les attaques à l’arme lourde ont explosé en Europe depuis le début de l’année à l’encontre des lieux de cultes musulmans.

Nous, Démocrates Musulmans Français, voulons arrêter ces dérives dirigées par les politiques afin d'éviter une guerre civile dirigée contre l'Islam et les Musulmans en Europe.

Cela ne pourra avoir lieu sans notre présence au sein du parlement européen afin d'apporter notre vision d'une Europe apaisée, en accord avec ses principes et œuvrant pour les Droits de l'Homme et des citoyens.

La paix au Moyen-Orient

La France doit être impartiale et juste dans le traitement de ce dossier et faire tout ce qui est en son pouvoir pour que Palestiniens et Israéliens puissent arriver à un accord de paix.

En effet, l’Europe peine à trouver une position juste à tenir sur la résolution de ce conflit ni même à mettre un frein à l’implantation des nouvelles colonies en Cisjordanie et dans la bande de Gaza (résolution 58/292 du 14 mai 2004 de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la notion de « territoire palestinien occupé, incluant Jérusalem-Est »).

Nous devons nous mobiliser afin que la Palestine soit enfin officiellement reconnue comme pays par l’ONU et par l’Union Européenne.

Il est essentiel d’arrêter le blocus de Gaza, de demander la libération des prisonniers politiques palestiniens, des enfants et de placer le peuple palestinien sous la protection internationale.

Pour y parvenir, il est essentiel de compter sur l’appui de partenaires solides et variés.

Les cartes de l’économie et des grandes puissances sont en train d’être redistribuées. Si nous voulons compter demain parmi les premiers, la France doit renforcer ses partenariats économiques avec les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud) mais aussi avec l’Argentine, le Moyen-Orient et le Maghreb.

La France doit s’affirmer et nous devons devenir avec l’Allemagne et les autres pays européens, des meneurs plutôt que des suiveurs. Nos intérêts ne convergent pas systématiquement avec ceux des USA et c’est en ce sens, que nous devons marquer notre indépendance sur le plan de la géostratégie internationale.


img table
  • Construire une économie équitable
  • Partageons les atouts de notre éthique afin d’enrayer les crises à venir et les destructions d’emplois

  • Consulter le volet
img table
  • Elaborer un projet éducatif responsable
  • Réunir les citoyens, transmettre et rétablir nos valeurs pour lutter contre la montée des extrêmes

  • Consulter le volet
img table
  • Placer l’Homme au coeur des préoccupations
  • Le bien-être de la personne, le respect de l’être humain, de sa sécurité et de sa dignité est un devoir qui nous concerne tous
  • Consulter le volet
img table
  • Guider les États pour la dignité des peuples
  • Face à la montée des extrêmes il est urgent de réunir les peuples avec des partenaires solides

  • Consulter le volet